Journées d’étude 2024

La formation continue : ensemble, pour arriver à bon port

Date
5 et 6 juin 2024


En présence
Université du Québec à Rimouski
300, allée des Ursulines
Rimouski (Québec)
G5L 3A1

Contexte

La collaboration entre différents secteurs, tels que l’éducation, l’industrie, le communautaire, la société civile, les syndicats, le gouvernement et les apprenants eux-mêmes, est essentielle pour maximiser l’impact de la formation continue et répondre aux défis contemporains. Cette approche reconnaît que la formation, et notamment la formation continue, n’est pas seulement réservée à un groupe spécifique, mais doit être accessible à tous les adultes, quel que soit leur secteur d’activité, leur origine ethnique, le genre ou leur situation géographique. Cela est d’autant plus important dans un contexte où l’environnement économique, social, professionnel, académique, écologique et technologique est caractérisé par des transitions majeures.

En outre, l’évolution des pratiques professionnelles accentue l’importance de la flexibilité et de la diversité des parcours des apprenants. Ce contexte engage toujours plus les universités à collaborer avec de nombreux partenaires pour assurer leur positionnement, l’accessibilité de leurs propositions de formation continue et leur caractère avant-gardiste. Comment s’exprime alors cette multiplicité des acteurs dans la formation continue universitaire? Quelles innovations deviennent possibles à travers la complémentarité de collaborateurs? De quelle manière cette coopération entre les acteurs de l’éducation profite-t-elle aux apprenants?

Les journées d’études 2024 de l’ACDEAULF aborderont ces questions et illustreront par des conférences et des ateliers que la formation tout au long de la vie, et notamment la formation continue, c’est l’affaire de tous et toutes!

Appel à communication

Le présent appel vous invite à nous soumettre des propositions en lien avec les 3 thèmes suivants :

  1. Évolution de la demande. Quels sont les besoins des parties prenantes?
    * Individuelle, corporative (PME et grandes entreprises), professionnelle (ordres ou associations)
  2. Évolution de l’offre. Dans quel écosystème la FCU navigue-t-elle?
    * Portrait des acteurs de la formation continue : institutionnel, privé, interne, non-profit, informel
    * Les caractéristiques, la plus-value de la formation continue universitaire face à l’offre des autres organisations
  3. Évolution des pratiques. Comment la FUC doit-elle s’adapter ?
    * Multiplication des formats pédagogiques : présentiel, hybride, en ligne, etc.
    * Crédité, non crédité
    * Cohésion de l’offre universitaire
    * à l’interne de nos institutions, au niveau géographique, concurrence interinstitutionnelle, etc.

Détails des soumissions

Les membres de l’ACDEAULF sont invités à soumettre un résumé de leur proposition en cliquant sur ce lien.

Les soumissions doivent inclure un titre et un maximum de 250 mots accompagnés d’une courte biographie de 50 mots et les coordonnées du présentateur. La date limite de soumission des résumés est le vendredi 31 mars 2022. Le comité organisateur accepte des soumissions pour les catégories suivantes :

  1. Conférence plénière : D’une durée de 45 à 60 minutes, incluant une période de questions, ces présentations sont destinées à l’ensemble des participants et visent à alimenter la réflexion et la discussion de groupe.
  2. Ateliers ou session de travail : D’une durée de 60 à 75 minutes, les ateliers participatifs visent à faire travailler les participants en petits groupes pour développer des idées ou pour mettre en commun de bonnes pratiques.
  3. Proposition de conférencier(ère) pour une conférence ou un atelier : Vous pouvez aussi simplement soumettre une proposition de conférencier(ère) au comité organisateur. Pour ce faire, veuillez cliquer sur ce lien et choisir l’option correspondante.

Les personnes ayant soumis une communication seront contactées au plus tard le 15 avril 2022. Le programme des Journées d’étude annuelles sera publié au début du mois de mai 2022.

Programme

PRÉCONGRÈS – Mardi, 4 juin 2024

14h30 à 17h30

Atelier de perfectionnement *
Optimiser le rôle du professionnel en formation continue, de la prise de besoin à la rétroaction.

  • L’importance et le rôle dans la prise de besoin
  • Accompagner formateur et client pour une formation le plus sur mesure possible
  • Mise en place/en vente de la formation et suivi post-formation

Stéphanie Fissette , M.Sc et CRHA
Chargée de cours et formatrice pour le Service de la formation continue de l’UQAR

* Cette activité est optionnelle. Nous pourrons confirmer la formation à partir de 10 participants en présence.

JOUR 1 – Mercredi, 5 juin 2024

7h30 à 8h30 − Accueil et inscriptions
8h30 − Mot de bienvenue
9h00 à 10h00 – Conférence d’ouverture
Naviguer avec grâce sur les eaux troubles de l’IA pour accoster le rivage d’un monde plus juste, plus vert, plus éthique (plus d’info)

Comment répondre aux enjeux d’un monde qui subira l’équivalent de 20 000 ans de changements technologiques d’ici 2100 ? Comment intégrer les technologies du bouleversement que sont l’intelligence artificielle, ChatGPT, le big data, la simulation, les DeepFakes, les neurotechnologies, etc., à nos méthodes et institutions, à nos sociétés et principes? Comment vivre et travailler dans un monde où faux et vrai s’enchevêtrent continuellement? Comment réagir face à un monde où l’algorithme s’introduit dans la pensée, la créativité, les lois, la gouvernance? Et comment, à partir de tous ces bouleversements, créer un monde plus juste, plus éthique, plus équitable?

Cette conférence examinera les tendances lourdes des changements techno-sociaux qui nous confrontent, et proposera des pistes de solution afin de faire face aux défis fondamentaux du monde d’aujourd’hui et de demain.

Ollivier Dyens
Professeur titulaire – Université McGill

10h00 à 10h30 – Pause et déplacement vers les conférences – ateliers
10h30 à 12h00 – Conférence-atelier – Bloc 1

45 min : étude de cas – 45 min. : échange
Les mêmes conférences sont offertes dans le Bloc 2 à 13h30

PROPOSITIONS :
1. Réflexion sur la collaboration intersectorielle en contexte d’accroissement des technologies de l’information et d’évolution de la formation continue (plus d’info)
Sommaire à venir

Ollivier Dyens
Professeur titulaire – Université McGill

2. La formation continue en entreprise c’est payant à plus d’un niveau : adapter son argumentaire et son approche pour interpeller le milieu des affaires. (plus d’info)

Les entreprises comprennent qu’elles doivent développer les compétences de leurs employés, mais au-delà de qualifier leur main-d’œuvre, la formation continue a un impact à beaucoup plus grande échelle. En sont-elles réellement conscientes? Comment les interpeller?

Dans cet atelier nous discuterons des liens entre la formation et l’atteinte des objectifs stratégiques notamment l’innovation, la responsabilité sociale, l’attraction et la fidélisation des talents. Nous verrons comment utiliser la notion de retour sur l’investissement dans notre discours et nos approches de démarchage.

Nous aborderons aussi les conditions favorables notamment l’implication des hauts dirigeants avec le cas concret de Unoria Coopérative

Bref, venez découvrir comment devenir un(e) allié(e) incontournable d’une formation stratégique!

Olivier Pastor
Directeur général – Unoria

Stéphanie Fissette
Chargée de cours – UQAR

3. Comprendre la motivation des apprenants professionnels pour rapprocher les universités des communautés et ultimement rallier les décrocheurs en misant sur des stratégies de réussite innovantes d’aide à la réussite (plus d’info)
Cette présentation se penchera sur le rapport de recherche et de prospective d’eCampusOntario sur l’apprentissage permanent. Les participants auront l’occasion d’acquérir une compréhension partagée de l’apprentissage et des différentes approches de l’apprentissage permanent. Ensuite, nous discuterons des parcours d’apprentissage et de la manière dont ces parcours peuvent être personnalisés et adaptés aux apprenants à vie. Enfin, nous aborderons les micro-titres et la manière dont ils permettent aux apprenants d’approfondir leurs compétences et d’acquérir de nouvelles compétences au cours de leur parcours d’apprentissage permanent.

Andrea Krasznai
Associée d’apprentissage numérique, initiatives francophones – eCampusOntario

12h00 à 13h15 – Dîner
13h15 à 13h30 – Déplacement vers les conférences – ateliers
13h30 à 15h00 – Conférence-atelier – Bloc 2

45 min : étude de cas – 45 min. : échange

PROPOSITIONS :
1. Réflexion sur la collaboration intersectorielle en contexte d’accroissement des technologies de l’information et d’évolution de la formation continue (plus d’info)
Sommaire à venir

Ollivier Dyens
Professeur titulaire – Université McGill

2. La formation continue en entreprise c’est payant à plus d’un niveau : adapter son argumentaire et son approche pour interpeller le milieu des affaires. (plus d’info)

Les entreprises comprennent qu’elles doivent développer les compétences de leurs employés, mais au-delà de qualifier leur main-d’œuvre, la formation continue a un impact à beaucoup plus grande échelle. En sont-elles réellement conscientes? Comment les interpeller?

Dans cet atelier nous discuterons des liens entre la formation et l’atteinte des objectifs stratégiques notamment l’innovation, la responsabilité sociale, l’attraction et la fidélisation des talents. Nous verrons comment utiliser la notion de retour sur l’investissement dans notre discours et nos approches de démarchage.

Nous aborderons aussi les conditions favorables notamment l’implication des hauts dirigeants avec le cas concret de Unoria Coopérative

Bref, venez découvrir comment devenir un(e) allié(e) incontournable d’une formation stratégique!

Olivier Pastor
Directeur général – Unoria

Stéphanie Fissette
Chargée de cours – UQAR

3. Comprendre la motivation des apprenants professionnels pour rapprocher les universités des communautés et ultimement rallier les décrocheurs en misant sur des stratégies de réussite innovantes d’aide à la réussite (plus d’info)
Cette présentation se penchera sur le rapport de recherche et de prospective d’eCampusOntario sur l’apprentissage permanent. Les participants auront l’occasion d’acquérir une compréhension partagée de l’apprentissage et des différentes approches de l’apprentissage permanent. Ensuite, nous discuterons des parcours d’apprentissage et de la manière dont ces parcours peuvent être personnalisés et adaptés aux apprenants à vie. Enfin, nous aborderons les micro-titres et la manière dont ils permettent aux apprenants d’approfondir leurs compétences et d’acquérir de nouvelles compétences au cours de leur parcours d’apprentissage permanent.

Andrea Krasznai
Associée d’apprentissage numérique, initiatives francophones – eCampusOntario

15h15 à 16h00 – Mot des organisateurs et plénière

Animateur à confirmer

17h00 à 21h00 – Activité phare – cocktail dînatoire (Musée de l’Empress of Irland)
Remise du Prix d’Excellence 2024
12h00 à 13h15 – Dîner
13h15 à 13h30 – Déplacement vers les conférences – ateliers
13h30 à 15h00 – Conférence-atelier – Bloc 2

45 min : étude de cas – 45 min. : échange

PROPOSITIONS :
1. Réflexion sur la collaboration intersectorielle en contexte d’accroissement des technologies de l’information et d’évolution de la formation continue

Animateur à confirmer

2. La formation continue en entreprise c’est payant à plus d’un niveau : adapter son argumentaire et son approche pour interpeller le milieu des affaires

Olivier Pastori
Directeur général – Unoria Coopérative
Stéphanie Fissette
Chargée de cours – UQAR

3. Comprendre la motivation des apprenants professionnels pour rapprocher les universités des communautés et ultimement rallier les décrocheurs en misant sur des stratégies de réussite innovantes d’aide à la réussite

Andrea Krasznai
Associée d’apprentissage numérique d’initiatives francophones – eCampus Ontario

15h15 à 16h00 – Mot des organisateurs et plénière

Animateur à confirmer

17h00 à 21h00 – Activité phare – cocktail dînatoire (Musée de l’Empress of Irland)
Remise du Prix d’Excellence 2024

JOUR 2 – Jeudi, 6 juin 2024

7h30 à 8h30 − Accueil et inscriptions
8h30 à 10h00 Conférence-atelier – Bloc 3
45 min : étude de cas – 45 min. : échange
Les conférences 4 et 5 sont également offertes dans le Bloc 4, à 10h30

PROPOSITIONS :
4. Personnalisation de la formation continue : inclusion, diversité et collaboration stratégique pour déterminer les besoins des apprenants (plus d’info)
Sommaire à venir

Andrea Krasznai
Associée d’apprentissage numérique, initiatives francophones – eCampusOntario

5. Optimiser le financement de la formation continue : modèles, ressources et avantages de la collaboration (plus d’info)
Sommaire à venir

Andrea Krasznai
Associée d’apprentissage numérique, initiatives francophones – eCampusOntario

6. Dénominateurs communs des collaborations internationales : professionnalisation, employabilité et partenariat – Volet international (plus d’info)
Les collaborations internationales se veulent une réponse adaptée aux nombreux défis à l’ère de la mondialisation. L’UNESCO (2009) soutient que l’enseignement supérieur doit « […] préparer des diplômés dotés de qualifications nouvelles, d’un large socle de connaissances et de toute une gamme de compétences qui leur permettent d’accéder à un monde plus complexe et interdépendant (Altbach et al., 2009, p. X) ». Cet atelier examine les dénominateurs communs d’un projet de partenariat entre l’UQAR et la Guinée. Cette recherche-action en cours porte sur la conception et la mise en place d’un dispositif de développement professionnel continu visant le renforcement des compétences des formateurs de l’École normale des professeurs d’enseignement technique et professionnelle de Matoto (Guinée). L’articulation de chacun des pôles du triptyque formation, apprentissage, travail (Holgado et Alexandre, 2021) permettront de mettre en relief certains dénominateurs communs en vue de la pérennité de ces partenariats. La compréhension de chacun des trois axes privilégie les concepts de professionnalisation (axe apprentissage-formation), d’employabilité (axe travail-apprentissage) et de partenariat (axe formation-travail) au service du développement des compétences durables.

Marie Alexandre
Professeure titulaire en sciences de l’éducation – UQAR

10h00 à 10h30 – Pause et déplacement vers les conférences – ateliers
10h30 à 12h00 Conférence-atelier – Bloc 4

(45 min : étude de cas – 45 min. : échange)

PROPOSITIONS :
4. Personnalisation de la formation continue : inclusion, diversité et collaboration stratégique pour déterminer les besoins des apprenants (plus d’info)
Sommaire à venir

Andrea Krasznai
Associée d’apprentissage numérique, initiatives francophones – eCampusOntario

5. Optimiser le financement de la formation continue : modèles, ressources et avantages de la collaboration (plus d’info)
Sommaire à venir

Andrea Krasznai
Associée d’apprentissage numérique, initiatives francophones – eCampusOntario

6. Communautés autochtones: les dénominateurs communs favorisant l’adaptabilité de la formation continue – Volet Communautés autochtones (plus d’info)
Découvrez le récit inspirant de Jacques Newashish, artiste multidisciplinaire et aîné atikamekw en résidence à l’UQTR, mettant en lumière l’impact crucial de la formation continue au sein des communautés autochtones. Explorez également des projets novateurs à l’UQTR, dédiés à l’accueil et au soutien des étudiants autochtones dans leur parcours universitaire. L’exemple du microprogramme en enseignement d’une langue algonquienne, destiné aux enseignants atikamekw des communautés de Wemotaci, Manawan et Opitciwan sera également mis de l’avant. Nous vous proposons une exploration immersive de la vision autochtone de l’éducation, qui est holistique et qui s’échelonne tout au long de la vie, en faisant les parallèles importants avec le rôle essentiel de l’adaptabilité de la formation continue dans le contexte autochtone.

Émilie Hébert-Houle
Spécialiste en sciences de l’éducation (affaires autochtones)

Jacques Newashish
Aîné en résidence
UQTR

10h00 à 10h30 – Pause et déplacement vers les conférences – ateliers
10h30 à 12h00 Conférence-atelier – Bloc 4

(45 min : étude de cas – 45 min. : échange)

PROPOSITIONS :
4. Personnalisation de la formation continue : inclusion, diversité et collaboration stratégique pour le profilage de l’apprenant; INNOVATION Solution Colombie-Britannique

Animateur à confirmer

5. Optimiser le financement de la formation continue : modèles, ressources et avantages de la collaboration

Animateur à confirmer

6. Communautés autochtones: les dénominateurs communs favorisant l’adaptabilité de la formation continue – Volet Communautés autochtones

Émilie Hébert-Houle
Spécialiste en sciences de l’éducation (affaires autochtones)
Jacques Newashish
Aîné en résidence – UQTR

12h00 à 13h30 – Dîner
13h45 à 15h00 – Conférence de clôture
Des engagements internationaux en éducation des adultes pour la période 2022-2034 (plus d’info)

L’organisation des Nations Unis pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) est l’organisme responsable au sein du système des Nations Unis de soutenir les États membres dans l’adoption par ceux-ci d’engagements internationaux en éducation. En éducation des adultes, les conférences internationales sur l’éducation sont le principal programme d’engagements des États membres. Communément appelé CONFINTEA, ces conférences ont lieu à tous les 12 ans et elles constituent une occasion stratégique pour le États membres de l’UNESCO de faire le point sur les développements depuis la CONFINTEA précédente et d’adopter de nouveaux engagements que les États membres mettront en œuvre dans leur juridiction.

La plus récente CONFINTEA, la septième du cycle, s’est tenue en juin 2022 au Maroc. Dans cette conférence, Daniel Baril, président du conseil de l’Institut de l’UNESCO pour l’éducation des adultes et président du comité de rédaction de la déclaration finale de CONFINTEA 7, présentera les avancées de ces plus récents engagements des États membres de l’UNESCO en éducation des adultes. Daniel Baril situera ceux-ci dans le cadre plus global des engagements internationaux en éducation des adultes et mettra en évidence en quoi ces engagements interpellent les universités.

Daniel Baril
Directeur général de l’ICEA et président du CA de l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL)

anchor

Coûts d’inscription

Tarif régulier: 525 $ par personne
Tarif étudiant: 260 $par personne

Incluant les déjeuners et pause-café des deux journées ainsi que le repas du midi et le cocktail du jeudi 25 mai.

Hébergement

Pour la réservation d’une chambre d’hôtel, vous devez contacter la réception de l’hôtel du Navigateur en mentionnant vouloir effectuer une réservation dans un groupe. Le code de groupe est le 240605UQAR. Vous avez jusqu’au 1er mai 2024 pour procéder à votre réservation.

HÔTEL LE NAVIGATEUR RIMOUSKI
Téléphone:418-724-6944
Fax: 418-723-6564
Courriel: info.chn@chotels.ca.

Université d’accueil

L’École nationale d’administration publique (ENAP) est une institution d’enseignement universitaire et de recherche en administration publique. Elle est reconnue particulièrement pour la formation et le perfectionnement offerts aux administrateurs publics. Du passage au numérique des services publics à l’adaptation des communautés aux situations de crise en passant par des enjeux plus sociaux, l’ENAP adapte sa formation aux besoins changeants des sociétés. Elle fait profiter de ses expertises non seulement aux administrateurs publics du Québec et du Canada, mais aussi à l’international.

Musique

Marie-Élodie Serfati

Marie-Elodie Serfati débute le violon à Paris à l’âge de 9 ans et obtient 8 ans plus tard le 1er Prix des Conservatoires de la Ville de Paris en Interprétation à l’Unanimité du jury. Elle complète par la suite un Baccalauréat en Musicologie et une Maîtrise en gestion et administration de la musique à la Sorbonne à Paris, ainsi qu’un Diplôme en enseignement du violon selon la pédagogie Suzuki à Lyon, en plus de suivre une formation de plusieurs années en Jazz avec le violoniste Didier Lockwood.

Établie au Québec depuis 2008, Marie-Elodie enseigne le violon aux enfants de 5 à 17 ans au Collège International Marie de France, à la Villa Sainte-Marcellines, ainsi qu’au Camp Musical du Père Lindsay. Ayant à cœur de contribuer par la musique à l’amélioration du quotidien des populations les plus isolées, elle donne de nombreux concert avec le Duo Syrinx auprès de la Société pour les Arts en Milieux de Santé. Elle est également invitée à se joindre à divers orchestres tels que le Vancouver Film Orchestra, l’Orchestre de Chambre de Montréal, l’Orchestre Symphonique de l’Estuaire à Rimouski, et l’Orchestre Philharmonique du Nouveau Monde.

En 2022, Marie-Elodie fonde Serfati Musique afin d’enrichir le paysage musical québécois, et d’offrir au plus large public possible une expérience de concert intime et privilégiée, en compagnie des talentueux musiciens auprès de qui elle a la chance de se produire.

Jean-François Hamel

Musicien très polyvalent, Jean-François Hamel est diplômé du Conservatoire de musique de Québec (Prix du Conservatoire en interprétation), de l’Université Laval (Maîtrise en didactique instrumentale, instrument guitare jazz) et de l’Université de Montréal (Baccalauréat en interprétation jazz).

Actif sur scène depuis 30 ans avec plus de 2000 spectacles et concerts à ce jour, il est aussi très impliqué dans le développement des jeunes (et moins jeunes) talents. Jean-François enseigne la guitare classique au Cégep de Sherbrooke ainsi qu’à l’Université Bishop, également à Sherbrooke. Il est spécialiste en guitare classique, électrique et acoustique au Conservatoire du Collège Stanislas. Il enseigne également la guitare classique au réputé Camp musical Père-Lindsay de Lanaudière durant la saison estivale.

Compositeur publié aux Productions d’Oz et présent sur plusieurs enregistrements. Il est régulièrement invité à siéger sur le jury de nombreux concours instrumentaux. Il a entre autres été Juge en chef du Grand Prix de guitare de Montréal pendant 6 ans.

Samuel Laroche-Pagé

Samuel Laroche-Pagé est détenteur d’un baccalauréat en interprétation classique de l’Université de Montréal et d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en guitare du Conservatoire de musique de Montréal, où il obtient aussi le Prix à l’unanimité du jury au Concours du Conservatoire.Boursier à plusieurs reprises de l’Académie de Domaine Forget et de la Fondation du Conservatoire, il se perfectionne auprès de grands maîtres de la guitare tels que : Fabio Zanon, Pavel Steidl, Lorenzo Micheli, Matteo Mela, Aniello Desiderio, Roland Dyens, Sergio Assad et Manuel Barrueco. Il s’emploie également à élargir ses horizons par l’apprentissage d’instruments intimement liés à la guitare tels que la vihuela, le luth et la guitare romantique.

Samuel enseigne la guitare classique au Préconservatoire de musique de Montréal, au Cégep de Trois-Rivières ainsi qu’au Camp musical du Père Lindsay durant la saison estivale.

En plus de l’enseignement, il se produit également sur scène en solo et en duo de guitares. On a notamment pu l’entendre lors du concert Jeunesse de l’Édition 2007 du Festival International Montréal Nouvelles Musiques. Son ouverture aux musiques de tous genres lui permet aussi d’accompagner parfois flûte, violon et voix, mettant ainsi à profit ses années d’expérience en jazz et rock-blues. Reconnu par ses pairs, il se verra parfois proposer une place de juge-évaluateur lors de concours provinciaux tels que le Concours Inter-élèves de Vincent d’Indy, le Concours du MusicFest Québec et le Concours de musique de Sherbrooke.

Samuel est vice-président de la Société de guitare de Montréal et participe à la direction artistique de celle-ci.

Martin Dorval-Hardy

Originaire de Québec, Martin Dorval-Hardy est un enseignant, compositeur et guitariste. Après un DEC en guitare classique, il a poursuivi ses études en composition à l’Université de Montréal et a terminé ses études avec un BAC en éducation musicale à l’UQÀM. Martin a exploré divers univers musicaux qui vont de la musique du monde au jazz, de la musique brésilienne à la musique contemporaine en passant par le rock pour ne nommer que ceux-ci. Sa polyvalence l’a amené à se produire surtout sur la scène classique, mais aussi sur la scène populaire en tant que guitariste, choriste ou percussionniste.

Il s’est perfectionné en guitare auprès de plusieurs maîtres tels que Claude Gagnon, Pavel Steidl, Sergio et Odair Assad, Isabelle Héroux, David Jacques, Bruno Perron, Peter McCutcheon, Jean Vallières, Denis Poliquin et Michel Bélair. Dans ses nombreux projets de musique ou de pédagogie à vocation sociale, il est amené à former des recrues à plusieurs instruments et à jouer pour des organismes caritatifs et divers organismes à but non lucratif sociaux comme Amnistie internationale, le Garage à musique du Dr Julien, l’Accorderie ou encore dans divers centres hospitaliers ou Maison des jeunes.